Le 6 novembre dernier, Swing partageait avec nous son nouveau titre “N”, premier extrait de son nouveau projet. Ce fut déjà une claque. Et le titre “Gris”, sorti peu de temps après, confirma ce que l’on pensait : Swing allait revenir très (très) fort.

Et effectivement, dès la première écoute d’ALT F4, le nouvel EP du bruxellois, nous étions conquis. Ce fut donc une raison suffisante pour nous précipiter hier soir à la Maroquinerie pour l’unique date parisienne de l’artiste.

On rentre dans la salle, les lumières se tamisent et Ph. Trigano monte sur scène. L’artiste français ouvre le bal et s’occupe de la première partie du concert. Au fil des titres, le chanteur nous fait voyager dans un autre espace temps où l’amour est roi, le tout avec des vibes à la Myth Syzer. Ichon, autre artiste français, nous honore même de sa présence pour l’un des titres.

Ensuite, petit entracte, et les lumières s’éteignent à nouveau. Swing entre en scène, accompagné de ses deux musiciens, et c’est parti. Il débute fort avec son single “N”. Le public est directement happé dans l’univers de l’artiste. On enchaine ensuite sur d’autres titres provenant à la fois d’ALT F4, mais aussi de Marabout, son ancien projet. Mais que les titres viennent de l’un ou l’autre, ils sont tout autant repris par le public, au plus grand plaisir de l’artiste qui ne manque pas de le souligner entre les chansons.

Première surprise (bien qu’un peu attendue), les deux autres membres de l’Or du Commun (dont fait parti Swing) montent à leur tour sur scène pour interpréter deux titres, Homosapiens et Apollo. Nous les avions déjà vu en juin dernier et l’impression est toujours la même : les trois artistes belges sont proches du public, partagent leur énergie et créent une ambiance plus qu’agréable et fédératrice.

C’est sur le refrain d’Apollo que LA surprise de la soirée arrive : Roméo Elvis saute sur scène, à l’étonnement général. Les quatre rappeurs entonnent ensemble les derniers couplets du titre et quittent la scène. Nous sommes à nouveau en tête à tête avec Swing.

Le show continue avec nos morceaux préférés : “Gris” et “Indélébile”. L’émotion créée par l’artiste, tant par ses textes que par sa façon de les interpréter est communicative.

Pour finir en beauté, Swing rejoint son public et danse avec. C’est beau, je pense que c’est le mot adéquate.

Pour conclure, il reste encore quelques dates sur la tournée de Swing, alors s’il passe près de chez vous, sautez sur l’occasion. Et puis juste, allez écouter ALT F4.

(c) photos Margaux Theron Desnos


Margaux THERON DESNOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *