De fines gouttes de pluie s’écrasent sur les lettres rouges de l’Olympia. Lorenzo, écrit en lettres capitales. Le rappeur rennais se produisait hier soir sur la scène mythique parisienne dans le cadre de sa tournée “Sex In Your City Tour”.

Avec Alias et Chaps en première partie, le ton était donné. C’est avec un DJ Set d’une demi-heure que les deux artistes ont chauffé la salle, passant du générique de Pokémon à Koba la D, ou bien de Jul à Jason Derulo. Le public chante, danse, et semble surtout prêt pour la suite.

Vingt minutes de pause et c’est reparti. Rico, fidèle acolyte de Lorenzo apparaît dans une espèce de robot dinosaure (on ne sait pas vraiment en faite) rapidement suivi par le roi de la soirée. Ancienne et nouvelle génération se mélangeaient hier sur le sol de l’Olympia. Parents et enfants reprenaient en cœur les textes décalés et crus du rappeur.

Ajoutez à cette soirée des guests de qualité : Vladimir Cauchemar a fait une courte apparition pour le morceau Impec, rapidement suivi des membres de Columbine venus interpréter Ce Genre. Le temps d’une chanson, le collectif rennais est à nouveau rassemblé sur scène, et ça fait plaisir!

A vrai dire, le show est totalement fou, dans le premier sens du terme. Lorenzo, aka l’Empereur du sale, parle à Dieu, fait de la gym avec Rico, puis un guitariste de métal fait soudainement son apparition… En soit, rien n’est vraiment nécessaire, et pourtant on n’a pas envie que ça s’arrête.

Bref, on a passé un super concert.

©crédits photos Margaux Theron Desnos


Margaux THERON DESNOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *