Chaque année, de nombreux réalisateurs soumettent leurs court-métrages au Nikon Festival. Et chaque année, le palmarès du concours met en lumière des réalisations sublimes, surprenantes, qui nous restent un moment en tête. Et cette année, nous avons eu un réel coup de coeur pour LOVERS, d’Alexandre Brisa.

“À travers les mots de Roméo et Juliette, amants intemporels, cinq couples de générations et d’origines différentes se disent leur amour au bord de la mer”. Voilà le Pitch. Ça peut paraitre simple comme ça, mais c’est tellement plus. Dès le premier visionnaire, l’émotion est là. Les couples se succèdent, les langues aussi, on découvre Shakespeare en hébreux, italien, anglais, français, le tout tourné sur une plage, lors d’un coucher de soleil incroyable. C’est juste beau.

Alexandre Brisa avait réalisé plusieurs clips et contenus publicitaires, mais avec LOVERS, il signe sa première fiction tournée intégralement en plan séquence. D’ailleurs, c’est ce plan séquence qui rajoute ce petit truc qui fait de ce court métrage quelque chose de spécial. Les couples se succèdent avec beaucoup de fluidité, et c’est magique.

Pour son court métrage, Alexandre Brisa et son équipe ont remporté le prix de la meilleure photographie du Nikon Festival.

Le meilleur reste tout de même de le regarder, pour comprendre pourquoi il nous a tant plu : https://www.festivalnikon.fr/video/2019/238?lang=en


Margaux THERON DESNOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *