Malory assis au bord d'un bureau avec son clavier et son ordinateur en face de lui. Il porte des lunettes de soleil, chemise rouge à moitié ouverte.

Malory n’a pas finit de nous émerveiller. Pour cause, il a profité de ce confinement pour nous offrir sans doute, l’un des plus beaux cadeaux artistiquement parlant.

📸 Claire Laffut

Avec sa mixtape « Métropole Blues », Malory nous plongeait d’ores et déjà dans un univers artistique excellent, maîtrisé et cohérent. C’est avec des grains, des ambiances estivales et du love que l’artiste a décidé de mettre en image son premier projet musical de l’année.

L’auteur-compositeur n’a pas arrêté, dès les premières semaines de son projet, de nous mettre des images sur son disque et il semble terminer avec 4 mini clips juste top.

Ils sont courts, funs, simples, mais soyons honnêtes, entre nous ils font bien largement le taff. Pas besoin d’artifices ou de longues scènes inutiles, Malory nous propose 4 court-clips, 4 tableaux à contempler encore et encore.

Pour clôturer la parution de ces belles images, c’est dans une cave à vin que Malory nous donne rendez-vous. Sous les ères de son titre « Sex All Night »en feat. avec Holyburne, l’interprète nous murmure quelques petits mots. Est-ce le début d’une nouvelle nuit sex ou la fin d’une relation ? On vous laisse vous faire votre petite idée 🤫

A lire aussi >> Malory, la nouvelle voix douce du R’n’B sentimental français


Stanley TORVIC

Directeur de la Rédaction Pop Runs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *